Category Archives: Développement Personnel

l'argent bon serviteur mais mauvais maître - image

L’argent, bon serviteur mais un mauvais maitre

   L’argent, bon serviteur mais un mauvais maître.
           Il y avait trois frères consanguins dont deux sont des frères de même mère, tous agriculteurs, partis de leur région où les terres sont dégradées pour une autre afin de créer une ferme.
         Un jour les trois frères travaillaient dans leur ferme quand ils entendirent un fou crier sur la voie qui longeait la ferme: *”Venez voir la mort! Venez voir la mort”*.
      Les trois frères coururent vers le fou et découvrirent que c’était un grand sac bourré de billets de banque qui était sur la voie.
        Le fou, ne voulant même pas y approcher, avait pris la fuite en ne cessant de répéter la mort, la mort.
    Les trois frères s’accaparèrent  dudit sac et se précipitèrent dans la brousse,très loin de la ferme pour aller se cacher.
       Dans cette cachette la faim les avait pris et les deux frères utérins décidèrent d’envoyer le troisième frère consanguin à aller dans le village voisin leur acheter à manger en attendant le crépuscule pour fuir très loin avec le butin.
       Le troisième frère, après avoir acheté le mangé, résolut de l’empoisonner pour tuer les deux autres frères afin de s’accaparer lui seul du sac d’argent; ce qu’il avait mis en exécution.
      Au même moment, les deux autres frères utérins complotèrent aussi contre leur unique frère pour le tuer à son retour pour que le butin revienne à eux deux.
       Lorsque le frère revint avec la nourriture, les deux autres se jetèrent sur lui et le frappèrent  à mort.
      Après avoir commis leur forfait, ils décidèrent de manger  d’abord la nourriture pour pouvoir récupérer avant d’enterrer leur frère et s’enfuir très loin avec le sac d’argent.
       Après avoir consommé ledit repas déjà empoisonné par leur frère, ils trouvèrent aussi la mort sur place.
     Ainsi, les trois frères moururent en abandonnant le sac d’argent.
      Le fou n’a-t-il pas raison ?
      Tous les fous sont-ils vraiment fous ou de grands philosophes ?
      Ne sommes nous pas venus voir l’argent dans ce monde et le laisser pour repartir ?
      Le roi Salomon, après avoir obtenu l’argent, la gloire et tout le reste, n’a-t-il pas conclu:«vanité des vanités, tout est vanité »…
      Mon frère /ma sœur , que la porte du ciel soit ta recherche permanente et Dieu te comblera du minimum quotidien…
évitez la haine - image

Évitez la haine

Un enseignant a demandé à ses élèves d’apporter des tomates dans un sac en plastique à l’école.
Chaque tomate devait recevoir le nom d’une personne que cet enfant déteste.
Donc, le nombre de tomates serait égal au nombre de personnes que chaque élève déteste.
Le jour venu, tous les enfants ont bien apporté leurs tomates.
Certains en avaient deux, certains en avaient trois, d’autres en avaient cinq et d’autres encore en avaient même 20 en fonction du nombre de personnes qu’ils détestaient.
Le professeur leur a alors dit qu’ils devaient porter les tomates avec eux partout où ils iront, durant deux semaines.
Comme les jours passaient, les enfants ont commencé à se plaindre du pourrissement et de l’odeur des tomates.
Les enfants qui avaient beaucoup de tomates se plaignaient que c’était très lourd à transporter et que l’odeur les importunait.
Après une semaine, l’enseignant a demandé aux élèves: “Comment avez-vous vécu cette semaine?”
Les enfants se plaignaient de l’odeur horrible et du poids lourd des tomates, en particulier ceux qui portaient beaucoup de tomates.
Alors le professeur déclare : “C’est très semblable à ce que vous portez dans votre cœur lorsque vous n’aimez pas certaines personnes.
La haine pourrit le cœur, et le rend malsain.
Si vous ne pouvez pas supporter l’odeur des tomates gâtées pendant une semaine, imaginez l’impact de l’amertume sur votre cœur pendant que vous le portez tous les jours.
Le cœur est un beau jardin qui nécessite un nettoyage régulier des mauvaises herbes indésirables. Pardonner à ceux qui vous ont énervé.

contentez vous de ce que vous avez - image

Contentez vous de ce que vous avez

1. Un gars a rencontré un de ses camarades d’école plusieurs années après l’école et il ne pouvait pas en croire ses yeux; son ami conduisait l’une des dernières voitures élégantes Mercedes Benz. Il rentra chez lui se sentant affreux et très déçu de lui-même. Il pensait qu’il était un échec. Ce qu’il ne savait pas, c’est que son ami était chauffeur et avait été envoyé en mission avec la voiture de son patron!
2. Rosemary harcelait toujours son mari pour ne pas être romantique. Elle l’a accusé de ne pas descendre pour ouvrir la porte de la voiture pour elle comme le mari de son amie Jane l’a fait quand il l’a déposée au travail. Ce que Rosemary ne savait pas, c’est que la voiture du mari de Jane avait une porte défectueuse qui ne pouvait être ouverte que de l’extérieur!
3. La femme de Sampson est allée rendre visite à une de ses amies de longue date et elle a été très troublée d’avoir vu les trois adorables enfants de son amie s’amuser. Son problème était qu’elle n’avait qu’un enfant et avait lutté pour concevoir pendant les cinq dernières années. Ce qu’elle ne savait pas, c’est que l’un de ces enfants qui était l’enfant biologique de son amie avait la drépanocytose et n’avait qu’une année à vivre; les deux autres sont adoptés!
4. La vie n’a pas d’outil de mesure universel; alors créez le vôtre et utilisez-le. Regarder les gens et vous comparez à eux ne vous rendra pas meilleur mais amer. Si vous connaissez le genre de charge que le caméléon porte, vous ne demanderiez pas pourquoi il prend ces foulées douces. Alors, profitez de ce que vous avez et soyez reconnaissants envers Dieu pour cela. Passez à tout le monde sur votre liste pour apprendre des erreurs des autres!
Tout ce qui brille n’est pas or, vivez et soyez heureux avec ce que vous avez, tout le monde passe par une chose ou l’autre,
Soyez béni.
QUELLE BELLE LEÇON !
Pourquoi Moi?
Mes égaux se marient
Mes égaux ont des enfants
Mes égaux ont un bon travail
Mes égaux réussissent
Mes égaux vivent en outre mer
Mes égaux achètent des voitures luxueuses
Mes égaux sont élevés en dignité dans la société
Mes égaux construisent leurs maisons
Mes égaux sont ceci… !!!
Mes égaux sont cela…!!!
Oui c’est vrai ! Mais c’est dommage que tu oublies littéralement …… tes égaux qui sont déjà enterrés !
Tes égaux qui sont dans le coma !
Tes égaux séropositifs !
Tes égaux qui sont dialysés!
Tes égaux qui sont dans un centre psychiatrique!
Tes égaux qui dorment dans la rue!
Tes égaux orphelins!
Tes égaux qui sont sans emploi!
Tes égaux qui ont faim!
Tes égaux qui sont  aveugles sourds muets!
Tes égaux handicapés!
Tes égaux qui t’envient et qui sont prêts à faire toutes sortes de prières pour avoir une situation semblable à la tienne…!
Tu peux ne pas être là où tu voudrais être ! Mais tu es évidemment plus heureux que bien d’autres !!!!!!!!!
Alors rends grâce à Dieu pour tout ce qu’il fait dans ta vie !
Sois toi-même ! Et n’oublie jamais qu’au moment où tu cherches des sandales, il y a ceux qui n’ont même pas de pieds !!!
Pris quelque part
PARTAGER  POUR SOULAGER LES AUTRES.
Salaire ou revenu passif - image

Salaire ou Revenu Passif ?

Qu’est-ce que le salaire ?
C’est ce que vous gagnez chaque mois en échangeant votre qualification, votre compétence et votre temps contre de l’argent.

Qu’est ce que le revenu passif ? C’est lorsque vous travaillez une fois ou quelques fois et vous continuez d’être payé encore, encore et encore même après que vous ayez arrêté de travailler. Il est encore appelé revenu résiduel.

Quel que soit votre salaire, lorsque vous cessez de travailler, votre vie devient insupportable, même si vous bénéficiez d’une pension de retraité.

L’éducation financière est l’outil nécessaire pour transformer votre salaire en revenu résiduel, afin que vous puissiez créer la liberté financière et profiter plus de votre temps.

Seul votre investissement actuel peut vous maintenir, même lorsque toutes vos sources de revenu actives vous lâchent.

Des sondages ont révélé qu’après les mendiants, le groupe de personnes les plus pauvres au monde sont les salariés. Ils vivent dans un cycle de pauvreté étendu sur 30 jours. En effet, pour les salariés, le salaire est attendu tous les mois et le moindre petit retard occasionne une anxiété extrême, la pression et parfois, la déception.

Le salaire est une solution à court terme pour des problèmes à long terme voire pour la vie.

Le salaire est un piège dans lequel les salariés se sont engouffrés et sils n’y prennent garde, il leur est difficile de s’en défaire.

Le salaire est ce que votre employeur vous donne pour vous maintenir dans la dépendance. Votre employeur ne vous donnera pas plus qu’il n’en faut de peur que vous soyez libéré financièrement et que vous le quittiez.

Salariés ! Le salaire à lui seul ne peut pas résoudre tous vos problèmes d’argent. Vous avez besoin de d’autres sources de revenu pour avoir l’équilibre et vivre une vie épanouie.

Ne vivez pas en pêchant avec un seul hameçon. Utilisez plusieurs hameçons pour prendre beaucoup de poissons.

Le salaire est le MÉDICAMENT pour gérer la PAUVRETÉ, non pour la guérir. Il n’y a que votre BUSINESS et votre INVESTISSEMENT qui peuvent soigner la pauvreté.

La plupart des investisseurs ne sont pas des salariés.

La différence entre les mendiants et les salariés, c’est un mois de salaire.

Divisez votre salaire mensuel par 160 heures de travail mensuel pour savoir ce que vaut une heure de votre temps. A peine 1000 F par heure pour celui qui gagne 150.000 F par mois. Alors que dans le même temps, il y a des gens qui gagnent 10 fois voire 100 fois plus par heure même en dormant.

Warren Buffet, le richissime homme d’affaires américain a donc raison de dire : “Si vous ne pouvez pas gagner de l’argent en dormant, vous serez condamné à travailler toute votre vie“.

La plupart des salariés finissent pauvres à court et à long terme. En effet, il est rare de voir un salarié devenir riche et réaliser tous ses projets s’il a travaillé honnêtement toute sa vie sans détourner.

Le salaire est ce avec quoi on vous a corrompu pour que vous renonciez en réalité à vos rêves.

Si vos économies annuelles ne représentent pas au moins 3 mois de salaire, c’est que vous êtes déjà pauvres.

Être salarié et s’y complaire, c’est une mentalité qu’il faut absolument briser !

Vous valez beaucoup plus que votre salaire.

Le salaire représente la valeur que quelqu’un (votre employeur) a attribuée à vos efforts sans tenir compte de votre réelle valeur mais le plus important pour vous, c’est à quel point vous vous valorisez vous-même.

La vie est un échange entre le temps, l’effort et la récompense. Pour être plus récompensé, vous devez vous valoriser d’avantage.

Je vous exhorte donc à devenir financièrement intelligent, financièrement éduqué et à entraîner vos yeux à voir des opportunités autour de vous en dehors de votre maigre salaire.

Vous devez absolument laisser travailler l’argent pour vous plutôt que de continuer à travailler pour l’argent.

Quelque leçon de vie - image

Quelques Leçons de vie

A méditer: 
1. Nokia a méprisé Android
2. Yahoo a refusé Google
Leçon:
1. Prenez des risques.
2. Adoptez les changements.
3. Si vous refusez de changer avec le temps, vous risquez de périr.
google vs yahoo - image

google vs yahoo – image

—————
1. Facebook reprend WhatsApp et Instagram.
2. Grab reprend Uber
Leçon:
1. Devenez si puissant que vos concurrents deviennent vos alliés.
2. Atteignez la première position puis éliminez la compétition.
3. Continuez à innover.
————
1. Le colonel Sanders a fondé KFC à l’âge de 65 ans.
2. Jack Ma, qui ne pouvait pas trouver d’emploi à KFC, a fondé Alibaba.
Leçon:
1. L’âge n’est qu’un chiffre
2. Seuls ceux qui continuent d’essayer réussissent
Colonel Sanders - image

Colonel Sanders – image

Jack Ma - image

Jack Ma – image

———————-
1. Lamborghini a été fondée à la suite de la vengeance d’un propriétaire de tracteur qui a été insulté par Enzy Ferrari (le fondateur de Ferrari)
Leçon:
1. Ne sous-estimez jamais personne, jamais! !
2. Le succès est la meilleure vengeance.
—————-
Continuez simplement à travailler dur.
Investissez votre temps judicieusement.
N’ayez pas peur d’échouer, chaque échec est une opportunité de recommencer d’une manière plus intelligente…
Bonne journée
Que faire pour réduire la pauvreté dans un siècle d'abondance - image

FOR AN INCOME FOR ALL, FROM THE CRADLE TO THE TOMB: ADVOCACY IN FAVOR OF THE SOCIAL DIVIDEND

Much of this article is a retake of the Michael Journal which I have adapted for my communication.

In this article, I present the origins of current poverty and give a solution to remedy.

1 THE CONTEXT

Technological is constantly evolving. After the industrial revolution, man is now in an era of technological revolution. Major advances in the fields of artificial intelligence and robotics are increasingly reducing human intervention. A study by McKinsey, titled “The Future of Work,” shows that by 2030, 50% of jobs will be automated.

Technological progress has multiplied human productive output. Land which required several people and several hours to cultivate, is now subject to mechanical treatment which takes less time and produces a thousand times more; there is now an abundance of goods and services.

This context characterized by automation and robotization on the one hand and on the other hand by an abundant production is the source of several problems.

2 THE PROBLEM

The progress in artificial intelligence and robotization causes a drastic reduction the number of jobs. Since employment is strongly linked to income, there is a drop in purchasing power. This does not fail to impact on the standard of living of citizens.

The second problem is that of poor product flow, which constitutes a shortfall for producers. The low purchasing power causes low consumption and loss for producers.

Finally, the resulting too little transaction weakens the economic system. Economic systems being dependent on each other, the whole planet suffers.

In short, our economic model produces too many poor people. According to Billionaire Ray Dallio, There has been no increase in workers’ income, in the US, since 1980.

The central problem is: What can be done to reduce poverty in a century of abundance, progress and communication?

le paradoxe pauvre riche - image

le paradoxe pauvre riche – image

This is a paradoxical question. We live in a century, where everything is done to liberate man but where man has never been so enslave. We live in a century, where there is so much wealth, where the rich are more and more wealthy but few and the poor more and more poor and far too many.

3 INITIATIVES ALREADY TAKEN

Several measures have been taken to make the world economy fair and more equitable. Various initiatives have been implemented but which have so far not produced the expected results.

First of all, there is the rise in wages. The chronic lack of purchasing power cannot be resolved only with rising wages. As long as wages remain the sole purchasing power, it is impossible to settle the question of income in relation to the cost of living. You will never reach the price of goods just by raising the level of wages that go into prices; it is like to add the same sum to the two terms of an inequality. Salary cannot give everyone income. Especially since with the progress in the field of artificial intelligence and robotics, human work will be less and less necessary.

Secondly, there is job creation. We cannot solve the social problem by simple job creation, since workers are unemployed because the products from their jobs overwhelm the market. Why ask to produce more when the products are abundant? The aim of the industry is not to create jobs, but to manufacture products. The remedy for social unrest is not employment, but the disposal of products. And the sale of all the products would revive employment.

Finally, a decrease in prices relative to purchasing power will hurt producers who have to meet costs other than wages. What we need is extra money; money obtained outside wages; money that the boss is not paying.

All these measures are certainly laudable initiatives, but unfortunately have hardly produced viable fruits. What to do ? We have to change our paradigm and think differently.

4 THE SOLUTION : THE SOCIAL DIVIDEND ?

dividende social - image

dividende social – image

Nature has given us a variety of natural resources. The forest, the sun and the rivers, no being on earth can claim to have created them. These are gifts of nature that belong to everyone for the simple fact that we are human beings. The exploitation of this wealth requires additional efforts, but already their existence cannot be claimed by anyone. If their exploitation generates profit, it is quite understandable that a dividend must be redistributed to all.

Progress also does not belong to anyone. For example, the technological evolution of computers: We moved from a machine occupying an entire house to a tiny touch screen that can be carried in a bag. Who owns this progress, if not the society as a whole? It is the accumulation of knowledge transmitted from generation to generation. If this knowledge generates dividends, these must be for all and not for a few.

This dividend that I am talking about is the Social Dividend. It is a universal income, intended for everyone, from the cradle to the grave, based on no subjective criteria except that all human beings have equal value and dignity. Doesn’t the sun shine for everyone? Regardless of skin color! Regardless of nationality. Indeed, the resources of the earth were created by God for all men. The social dividend highlights the community character of natural wealth and progress.

4.1 CHARACTERISTICS OF THE SOCIAL DIVIDEND

The social dividend does not affect work. Work will continue and will always be entitled to its reward. The social dividend is only a minimum income intended for everyone because we all have the right to a roof over our heads, food and clothes.

The social dividend is not socialism or capitalism. Private property remains. The industry remains. Work continues to take its wages. Everyone, young or old, rich or poor, employed or not employed, sick or healthy, are entitled to this dividend. It is the common property of everyone. If you grant it to some more than others, you favor someone more than the other. If you don’t give it to anyone, you let production go to waste in front of glaring needs.

The implementation of this solution is the responsibility of the state. It has competent resources that can operationalize the dividend for all.

5 CONCLUSION

Indeed, our Production System is almost innovative, but the Distribution System is not. Faced with abundant production, there is lack of purchasing power. Products don’t get sold; producers records losses and consumers have nothing to eat. These low number of transactions weaken the economy and create poverty.

Progress will continue and in doing so work will become increasingly scarce. We need to find a mechanism to give income to men, to create transactions and increase growth.

What can be done to reduce poverty in a century of abundance and progress?

The social dividend grants everyone a minimum income. It provides everyone with a minimum purchasing power, it makes man free, reconciles technological progress with man. All are entitled to this income because all are owners of the natural wealth and all have participated in the accumulation and transmission of knowledge.

Que faire pour réduire la pauvreté dans un siècle d'abondance - image

POUR UN REVENU POUR TOUS, DU BERCEAU JUSQU’À LA TOMBE : PLAIDOYER EN FAVEUR DU DIVIDENDE SOCIALE

Dans cet article, je présente les origines de la pauvreté actuelle et donne une solution y pouvant remédier.

1 LE CONTEXTE

Le progrès technologique ne cesse d’évoluer. Après la révolution industrielle, l’homme est désormais dans une ère de révolution technologique. Les avancés majeurs dans les domaines de l’Intelligence artificielle et la robotique réduisent de plus en plus l’intervention humaine. Une étude selon le cabinet McKinsey, intitulé « The Future of Work » révèle que d’ici 2030, 50 % des emplois seront automatisés.

Le progrès technologique a multiplié le rendement productif humain. Des terres dont il faillait plusieurs personnes et plusieurs heures pour cultiver, font désormais l’objet d’un traitement mécanique qui prends moins de temps et produit mille fois plus ; il y a désormais une abondance de biens et services disponible.

Ce contexte caractérisé par une forte automatisation et robotisation d’une part et d’autre part par une abondante production est à l’origine de plusieurs problèmes.

2 LE PROBLÈME

Le premier problème est que la poussée de l’intelligence artificielle et de la robotisation cause une réduction drastique du nombre d’emploi. L’emploi étant fortement lié au revenu, il y a donc une baisse du pouvoir d’achat. Ceci ne manque pas d’impacter sur le niveau de vie des citoyens.

Le deuxième problème est celui du faible écoulement des produits, qui constitue un manque à gagner pour les producteurs. Il va de soi que qui dit faible pourvoir d’achat dit faible consommation et dit énorme perte pour les producteurs.

Enfin, le trop peu de transaction qui en résulte affaibli tous le système économique. Les systèmes économiques étant dépendants les uns et autres, c’est toute la planète qui en souffre.

En somme notre modèle économique produit beaucoup de pauvres. Selon le Milliardaire Ray Dallio, Il n y a pas eu, depuis 1980, d’augmentation dans le revenu des travailleurs.

La problématique centrale est :

Que faire pour réduire la pauvreté dans un siècle d’abondance, de progrès et communication ?

le paradoxe pauvre riche - image

le paradoxe pauvre riche – image

C’est une question paradoxale car retrouver dans une même phrase pauvreté et richesse pose confusion. Nous vivons dans un siècle, où toute est fait pour libérer l’homme mais où l’homme n’a jamais étant si esclave. Nous vivons dans un siècle, où il y a tant de richesse, mais où le nombre de pauvre continue de croître où les riches sont de plus en plus riches mais peu nombreux et les pauvres de plus en plus pauvres et beaucoup trop nombreux.

3 DES INITIATIVES DÉJÀ PRISES

Plusieurs mesures ont été prises afin de rendre l’économie mondiale plus juste et équitable. Divers initiatives ont été appliqués mais qui jusqu’ici n’ont pas produit les résultats escomptés.

Tout d’abord, Il y a la hausse des salaires. Le manque chronique de pouvoir d’achat ne peut se résoudre uniquement avec l’augmentation des salaires. Tant que le salaire reste le seul pouvoir d’achat, il est impossible de régler la question du revenu par rapport au coût de la vie. Vous ne rejoindrez jamais le prix rien qu’en haussant le niveau des salaires qui entrent dans les prix ; c’est ajouter une même somme aux deux termes d’une inégalité. La solution au problème social ne passera pas uniquement par une hausse de salaire. Le salaire ne peut pas donner des revenus à tout le monde. D’autant plus que avec le progrès dans le domaine de l’intelligence artificielle et de la robotique, le travail humain sera de moins en moins nécessaire

Ensuite, il y a création d’emploi. On ne peut pas résoudre le problème social (pauvreté aigu des citoyens) par des simples créations d’emploi puis que les travailleurs chôment parce que les produits provenant de leur emploi surabondent le marché. Pourquoi demander de produire davantage quand les produits surabondent ? Le but de l’industrie n’est pas de créer de l’emploi, mais bien de fabriquer des produits. Le remède du malaise social n’est pas de l’emploi, mais l’écoulement des produits. Et l’écoulement de tous les produits ferait renaître l’emploi.

Enfin, une diminution des prix par rapport au pouvoir d’achat nuira aux producteurs qui ont à rencontrer d’autres frais que les salaires. Ce dont nous avons besoin c’est de l’argent supplémentaire ; de l’argent obtenu en dehors du salaire ; de l’argent que le patron n’est pas à payer.

En effet, notre Système de Production est quasi innovant, mais le Système de distribution ne l’est pas. Face à une abondante production, il y a en face un manque de pouvoir d’achat. Les produits ne s’écroulent pas ; le producteur enregistre des pertes et le consommateur n’a rien à manger.

Tous ces mesures sont certes des initiatives louables, mais malheureusement n’ont guère produit des fruits viables. Que faire ? Il faut changer de paradigme et penser autrement.

4 LA SOLUTION : LE DIVIDENDE SOCIAL ?

dividende social - image

dividende social – image

La nature nous a fait don de divers richesses naturelles. Entre la forêt, le soleil et les fleuves, aucun être sur terre ne peut se prévaloir de les avoir créés. Ce sont les dons de la nature qui appartienne à tous pour le simple fait que nous sommes des êtres humains. L’exploitation de cette richesse nécessite des efforts supplémentaires mais déjà leur existence ne peut être revendiqué de personnes. Si leur exploitation engendre un profit, il est tout à fait compréhensible qu’un dividende doit être redistribuez à tous.

Le progrès lui aussi n’appartient à personnes. Prenons par exemple, l’évolution technologique de l’ordinateur : Nous sommes passés à une machine occupant une maison tout entière à un minuscule écran tactile qui peut se transporter dans un sac à dos. À qui appartient ce progrès ? À la société tout entière. C’est l’accumulation du savoir transmis de génération en génération. Si ce savoir engendre des dividendes, ceux-ci doivent être pour tous et non pour quelque un.

Ce dividende que nous parlons est le dividende social. C’est un revenu universel, destiné à tous le monde, du berceau jusqu’à la tombe, ne s’appuyant sur aucun critère subjective sinon que tous les êtres humains ont une égale valeur et dignité. Le soleil ne luit-il pas pour tout le monde ? Sans égard à la couleur de peau ! Sans égard à la nationalité. En effet, les biens de la terre ont été créés par Dieu pour tous les hommes. Le dividende social met en avant le caractère communautaire des richesses naturelle et du progrès.

4.1 LES CARACTÉRISTIQUES DU DIVIDENDE SOCIAL

Le dividende social ne remet pas en cause le travail. Le travail continuera et aura toujours droit à sa récompense. Le dividende social n’est qu’un revenu minimum destiné à tous le monde parce que nous avons tous droit à un toit, de quoi manger et des habits.

Le dividende social n’est pas du socialisme ou encore du Capitalisme. La propriété privée demeure. L’industrie demeure. Le travail continue de retirer son salaire. Mais les héritiers touchent le revenu de leur héritage. Tous, jeunes ou vieux, riches ou pauvres, employés ou non employés, malades ou en santé, ont droit à ce dividende. C’est la propriété commune de tout le monde. Si vous l’accordez à quelques-uns plus qu’à d’autres, vous favorisez un héritier plus que l’autre. Si vous ne l’accordez à personne, vous laissez la production se gaspiller en face des besoins criants.

La mise en application de cette solution est du ressort de l’état. Il a des ressources compétentes qui peuvent opérationnaliser le dividende pour tous.

5 CONCLUSION

En effet, notre Système de Production est quasi innovant, mais le Système de distribution ne l’est pas. Face à une abondante production, il y a en face un manque de pouvoir d’achat. Les produits ne s’écroulent pas ; le producteur enregistre des pertes et le consommateur n’a rien à manger. Ces faibles nombres de transactions affaibli l’économie et crée la pauvreté.

Le progrès va continuer et ce faisant le travail se fera de plus en plus rare. Il faut trouver un mécanisme pour donner le revenu aux hommes, afin de créer des transactions et augmenter la croissance.

Que faire pour réduire la pauvreté, dans un siècle d’abondance et de progrès ?

Le dividende social accorde à tous un revenu minimum. Il assure à tous un minimum pouvoir d’achat, il rend l’homme libre, réconcilie le progrès technologique avec l’homme.

Tous ont droit à ce revenu car tous sont propriétaires des richesses naturelle et tous ont participé à l’accumulation et la transmission du savoir.

Références :

  1. Le dividende social par Louis Even

  2. https://economicprinciples.org/Why-and-How-Capitalism-Needs-To-Be-Reformed/